top of page

Classe d'art dramatique au conservatoire : une concertation ?

C’est au détour de cette délibération sur les tarifs du CRC que nous découvrons que le conservatoire de Loos s’ouvre aux arts dramatiques

Cette diversification dans les activités du CRC ne relève t’elle pas de son projet d’établissement ? Le dernier datant de 2015, d’une durée habituelle de 5 ans, ce projet n’aurait-il pas dû être présenté au conseil municipal pour validation, avant le vote de cette délibération ?


Nous nous interrogeons donc. Le conservatoire doit-il obligatoirement proposer une autre activité pour un classement en CRC ? Si oui, pourquoi ce choix s’est-il porté sur les arts dramatiques plutôt que sur la danse ? Aussi, comment s’organiseront ces enseignements et dans quels locaux ?


Madame le Maire, vous mettez encore une fois la charrue avant les bœufs en nous demandant de voter une tarification sans explications du projet. Une habitude récurrente à Loos, une façon de faire inacceptable… Mais y aurait-il urgence… ?


D’autre part, une réflexion a-t-elle été menée sur les répercussions des activités « arts dramatiques » du conservatoire sur le fonctionnement des associations culturelles, notamment théâtrales de la ville ? Y a-t-il eu concertation avec ces associations ?

Si Madame le Maire nous a certifié que cela avait été le cas et que les associations culturelles et théâtrales avaient été concertées, nous avons par la suite été contacté par des responsables associatifs loossois qui nous ont fait savoir qu’ils découvraient ce projet en même temps que nous… Encore une fois, la majorité municipale agit seule et ne concerte personne.

Nous pensons particulièrement à la disponibilité des salles pour les répétitions et représentations, d’autant que la disponibilité des locaux sur Loos est déjà bien limitée.


A notre connaissance, certaines associations culturelles de la ville sont déjà contraintes de revoir leurs projets de manifestations à la baisse ou à déménager de leurs locaux habituels.


Pour l’ensemble de ces raisons et parce que nous dénonçons toujours les frais administratifs instaurés pour le CRC comme une taxe incompréhensible, notre groupe votera contre donc cette délibération.

Découvrez l’invention de Valérie CONSEIL sur cette délibération, lors du conseil municipal du 30 septembre :




Comments


bottom of page